D&D, c’est fini !

La cinquième édition d’AD&D (sans le A…) est sortie en 2014, mais on (enfin, quand je dis « on », ce n’est bien évidemment pas de moi que je parle) en attend toujours la traduction (approximative) vers la langue de Guiserix.
Black Book Éditions vient d’annoncer qu’ils allaient lancer une campagne de financement participatif pour en publier un ersatz, sous le titre incongru Héros & Dragons. Je me demande combien de ventes ils vont rater (si la campagne de financement est un succès, évidemment ; mais je ne me fais pas beaucoup de soucis là-dessus) pour ne pas avoir repris la marque D&D…
Vous me direz, quelque part, ce n’est pas « D&D5 » qu’ils vont traduire, mais simplement le Systems Reference Document (dont la V.O. est disponible depuis hier sur le site de WotC). Donc appeler ça D&D aurait été un peu abusif. Mais justement, je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas le jeu lui-même qui va être traduit. Y aurait il une sombre histoire d’accord n’ayant pu être trouvé avec WotC ?
Quoi qu’il en soit, je trouve vaguement gênant ce principe de financement, s’agissant d’un truc qui en V.O. est gratuit (certes en version électronique). Bien sûr, le traducteur mérite salaire ; bien sûr, il y aura peut-être une version papier, donc un objet avec des coûts de production bien réels ; bien sûr, je ne sais pas combien cette V.F. sera vendue (la version italienne est disponible (électroniquement, bien sûr) en payez ce que vous voulez) ; mais autant je n’aurais rien trouvé à redire si BBE (ou n’importe qui d’autre) avait traduit « D&D5 » et produit en même temps une V.F. électronique, gratuite ou optionnellement payante, du SRD, autant là, quelque part, ça coince.
Enfin bon… Comme je n’ai pas d’édition d’AD&D plus récente que la seconde, que je n’ai pas vraiment l’intention de remédier à cette « lacune » de ma ludothèque, et que de toutes façons je n’achète par principe plus de traductions de JdR depuis l’anglais, je ne suis de toutes façons absolument pas concerné.

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à D&D, c’est fini !

  1. Gianni dit :

    Quelques pistes de réflexion :
    1- Hasbro a indiqué ne pas vouloir publier de traduction de D&D5 en français, ni directement, ni sous licence.
    2- Du coup ne restait plus que la possibilité de traduire le SRD. BBE, qui publie déjà 2 concurrents à D&D5, à savoir Pathfinder et Chroniques Machin-Truc, garde ainsi la main sur un éventuel émule.

    Cela dit, comme toi, je m’en fous, puisque je fais également l’impasse sur les traductions depuis l’anglais.

    • Imaginos dit :

      Je ne comprends pas le choix d’Hasbro : est ce que c’est spécifiquement vers le français qu’ils ne veulent pas de traduction, ou est ce que c’est d’une manière générale ? Dans tous les cas, ça me parait se couper d’une source de revenus (qui évidemment, à l’échelle d’Hasbro, est peut-être négligeable). Et doublement même, car ça va favoriser leurs concurrents natifs ou traduits, les joueurs préférant souvent avoir des jeux dans leur propre langue…
      Bref, il y a quelque chose qui m’échappe, pasque vu comme ça, ça me parait une décision très très conne.

  2. Ping : Dernières actualités rôludiques | imaginos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *