NaSceWriMo n° 11

Premier essai du Giannirateur amélioré…

Le D20 donne 9 : il va s’agir de vendre (ou d’échanger, se débarrasser de, fourguer, etc…) quelque chose.

Premier tirage : Mimétis, Livret de règles p 35 : c’est en plein dans la liste de sorts, je me demande ce que je vais bien pouvoir en tirer… Ah ! Une créature frappée par une malédiction.
Deuxième tirage : The Glorious ReAscent of Yelm, p 56 : the ruins of the Desert.
Troisième tirage : GURPS SWAT, p 29 : a room with a balcony.
Quatrième tirage : GURPS Monster Hunters 3 : The Enemy, p 12 : zombies.
Cinquième tirage : History of the Heortling People, p 97 : the City of Miracles.
Sixième tirage : Timetricks, pour Timemaster, p 53 : c’est une page sur l’organisation du Time Corps. Je vais feinter un peu en choisissant quelque chose qui n’est pas écrit sur la page (mais y est sous-jacent) : le voyage temporel.

Résultat :
Une créature frappée par une malédiction demande aux PJ d’aller dans les ruines du Désert pour vendre une chambre avec un balcon. Les PJ devront affronter des zombies dans la Cité des Miracles. Un élément majeur du scénario sera le voyage temporel.

C’est pas mal tout ça… Reste plus qu’à apporter quelques  touches de finition. Je ne vais pas me lancer dans un lissage gloranthien, je suis trop rouillé en la matière pour faire quelque chose de correct (et j’aurais donc du mal à concilier Cité des Miracles et Désert).

Nous disons donc que ce serait un scénario med-fan’ (quoiqu’on puisse aussi envisager d’en faire quelque chose de cthulhien ; voire, en considérant que la malédiction n’est pas surnaturelle et que les zombies ne sont pas des morts-vivants, mais par exemple des malades d’une épidémie, ou des humanoïdes dont l’aspect et/ou le comportement évoquent ceux d’un zombie, ce qui a conduit à les affubler de ce surnom, transposable dans une cité en ruines des déserts martiens de Space 1889 ou Space 1890) :
Une créature frappée par une malédiction : quelle est cette créature ? pourquoi « une créature », d’ailleurs, et pas « une personne » ? la malédiction l’a t-elle transformée en « quelque chose » ? et donc, quelle est cette malédiction ?
demande aux PJ d’aller dans des ruines situées dans le désert pour y vendre une chambre avec un balcon : sans doute que la malédiction est liée à cette chambre et que sa vente l’en libérerait.
Les PJ devront affronter des zombies dans la Cité des Miracles : la Cité des Miracles est bien entendu cette ville en ruines dans le désert où la chambre est à vendre. Quant aux zombies, ce sont probablement les anciens habitants.
Un élément majeur du scénario sera le voyage temporel : une fois isolés dans les ruines de la Cité des Miracles, les PJ vont tôt ou tard se retrouver projetés dans le passé, à l’époque de la splendeur de la ville (et à une époque où la chambre et son balcon n’étaient pas en ruines, et où les habitants n’étaient pas des zombies). Cela leur permettra peut-être de comprendre la nature de la malédiction… et d’éviter d’en être eux-mêmes victimes !
Il est également envisageable que le voyage temporel soit volontaire de la part des PJ (voir Chronomancer pour AD&D, par exemple).
Dans le cas où cette ébauche serait exploitée pour Space 1889 ou Space 1890, le voyage temporel ne serait pas magique, mais dû à la technologie martienne d’autrefois : soit il y a dans les ruines une machine temporelle plus ou moins fonctionnelle que les PJ vont utiliser par accident, soit il s’agit simplement d’un voyage mental, les corps restant à l’époque actuelle, soit (moins spectaculaire) les PJ restent à leur époque et voient des images sur un écran (ou des hologrammes superposés aux ruines).
Reste encore à résoudre le problème de trouver un acheteur : car qui voudrait acheter une ruine dans une ville perdue peuplée de zombies ? Et même si quelqu’un était intéressé, pourquoi s’embêter à acheter alors qu’il suffit de prendre, personne n’étant là pour défendre le titre de propriété…
Et si le commanditaire avait simplement envoyé les PJ là-bas pour que sa malédiction leur soit transmise, l’en libérant ainsi ? Les PJ pourraient se retrouver maudits ET coincés dans le passé… Ce qui ne les empêcherait certainement pas de trouver une solution pour se venger.

Bref, le Giannirateur marche encore et toujours à merveille, et ma petite modif a fonctionné.

Ce contenu a été publié dans JdR, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.